Albanie : les souvenirs de l’ancienne gare de Tirana remontent à la surface

| |

Alors que Tirana se transforme au rythme frénétique des nouvelles constructions, le souvenir de certains lieux disparus arrive parfois à remonter à la surface, comme celui de l’ancienne gare. C’est pour se souvenir de toute une époque disparue que trois artistes ont rénové une ancienne locomotive, rapidement devenue un lieu de mémoire.

Par Eda Zari et Sokol Çunga En septembre 2013, la ville de Tirana commençait les travaux de construction du « Nouveau Boulevard » (il n’a pas encore reçu le nom d’un héros). Pour ce faire, il a fallu détruire la gare de la capitale albanaise, retirer les rails et raser quelques propriétés privées des alentours. Il y a bien eu quelques réactions dans les médias, mais très peu sur la démolition de cette gare qui a fait partie durant huit décennies de l’histoire de la ville. Avec la disparition de ces bâtiments, c’est pourtant une bonne part des souvenirs de ceux qui ont grandi à Tirana qui se sont envolés, des souvenirs de la période du communisme, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous