Albanie : d’où venaient les eaux noires qui ont envahi les plages de Ksamil ?

| |

Pendant l’été, des eaux noires nauséabondes ont envahi les plages du paradis touristique de Ksamil. En cause : la rupture de canalisations financées par l’Union européenne. Cet accident sanitaire et environnemental souligne les difficultés des autorités albanaises à mettre en œuvre de telles infrastructures.

Par Louis Seiller Fin juillet, en pleine saison touristique, la station balnéaire de Ksamil a vu ses eaux turquoises s’assombrir. Quelques semaines seulement après sa mise en service, le tout nouveau système de canalisations a déversé les eaux usées de la ville sur les plages les plus fréquentées du sud de l’Albanie. Une rupture des tuyaux qui a fait fuir les vacanciers. Ce projet d’assainissement s’inscrivait pourtant dans le cadre de l’Instrument d’aide de pré-adhésion (IAP) à l’UE, et il avait couté plusieurs millions d’euros aux contribuables européens. L’histoire des « eaux noires de Ksamil » ayant fait le tour des réseaux sociaux durant (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous