Albanie : la raffinerie de Ballsh désossée, la fin d’une interminable agonie

|

Le pétrole ne fera plus la fortune de Ballsh. Un demi-siècle après son ouverture, la raffinerie a définitivement fermé ses portes cet hiver et ses installations commencent à être vendues en pièces détachées. Le repreneur promet l’ouverture d’un parc solaire, mais les riverains s’attendent au pire.

Par la rédaction (Avec BIRN) - La raffinerie de Ballsh a été revendue début 2022 pour neuf millions d’euros à Shpetim Shijaku, un homme d’affaires spécialisé dans les reprises d’actifs en bout de course. Son objectif : démonter les vieilles installations et transformer le lieu en un parc solaire d’ici la fin 2023. « C’est une bonne chose pour la région de Mallakastër. Pour que cette gangrène n’affecte pas les générations futures », avance Shpetim Shijaku, interrogé par BIRN. Mais derrière la jolie histoire de transition écologique, du renouvelable venant remplacer l’énergie fossile, se cache une interminable saga, symbole de la mauvaise gestion, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous