Albanie : l’opposition durcit le mouvement contre Edi Rama

|

L’opposition, qui réclame la démission du Premier ministre socialiste Edi Rama, entend durcir son mouvement de contestation en bloquant les routes du pays. Elle réclame la formation d’un gouvernement technique avant les élections prévues le 18 juin.

Par la rédaction (Avec Balkan Insight) - L’opposition albanaise a prévenu qu’elle allait radicaliser ses manifestations contre le gouvernement socialiste d’Edi Rama. Lundi, elle a bloqué cinq routes nationales pendant une heure. Depuis le 18 février, les partis d’opposition ont planté un chapiteau devant le bureau du Premier ministre, dont ils réclament la démission. Ils souhaitent la formation d’un gouvernement technique et appellent à la tenue d’élections libres et équitables. Le dirigeant du Parti démocrate (PD), Lulzim Basha, a averti jeudi dernier que les manifestations ne se limiteraient désormais plus à la capitale Tirana, mais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous