Albanie : confinés sous la tente, sans toit, sans aide et sans travail

| |

Pour les victimes du tremblement de terre du 26 novembre dernier, le confinement imposé par la pandémie de coronavirus s’apparente à une nouvelle tragédie. Faute d’une aide efficace du gouvernement albanais, beaucoup de familles vivent toujours sous des tentes. Beaucoup ont aussi perdu toute source de revenus.

Traduit par Katerina Sula (article original) Alors que de sévères mesures de confinement sont toujours en vigueur en Albanie, les conditions de vie des familles touchées par le tremblement de terre du 26 novembre dernier sont plus dures que jamais. Beaucoup d’entres elles vivent dans des tentes ou dans des domiciles considérés comme insalubres, en attendant une hypothétique aide de l’État albanais. Telle est la situation des sept membres de la famille Kaçarri, dans le village de Çudhi, près de Krujë, qui dorment depuis quatre mois sous la tente. La maison que la famille louait a été endommagée par les secousses et celle-ci est désormais (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous