Albanie : à Tirana, le juteux business des nouvelles écoles

| |

Pour financer la construction de 17 nouvelles écoles dans la capitale albanaise, la mairie de Tirana à prévu de mettre en place un partenariat public-privé. Au risque, selon les détracteurs du projet, de dissimuler la dette publique et de perdre la main sur des propriétés de l’État.

Par Louis Seiller Malgré les fortes chaleurs, la municipalité de Tirana n’a pas pris de pause estivale. Le maire socialiste de la ville, Erjon Veliaj, espère probablement surfer sur la victoire de son parti aux dernières législatives afin de lancer d’importants projets. Durant une session du conseil municipal, deux mesures particulièrement impopulaires ont été adoptées. Si la proposition de doubler le prix de l’eau potable a suscité de vives contestations et à déclenché des appels à manifester, le plan destiné à construire de nouvelles écoles est passé plus inaperçu. Les concessions envisagées avaient déjà été évoquées lors de la présentation (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous