Albanie, Grèce, route des Balkans : Enri Canaj, le photographe des migrations

| |

A 42 ans, il et l’un des photographes contemporains les plus respectés de sa génération. Membre de la célèbre agence Magnum, Enri Canaj est toujours derrière l’objectif pour témoigner en image des histoires des autres. Mais aujourd’hui, il raconte avec des mots sa propre histoire d’enfant albanais immigré en Grèce et ses débuts dans la photo. Portrait.

Traduit et adapté par Simon Rico (Article original) Les dernières photos d’Ahmed, Enri Canaj les a prises durant l’hiver 2022 dans son nouveau chez lui, à Stockholm. Une résidence pour réfugiés baptisée Dream Hotel. J’ai repensé à mon premier échange par e-mails avec Enri Canaj : je lui avais demandé de m’envoyer une copie dématérialisée de l’ouvrage afin de préparer notre entretien. La version qu’il m’avait transmise a été modifiée par la suite. Dans le prologue, jamais publié, il évoquait le grand dattier qui trônait au centre du jardin de son enfance. Il y décrivait la lumière du matin qui créait une couronne au sommet de l’arbre, qu’il rêvait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous