Écoutes téléphoniques en Albanie : une ligne directe entre le crime organisé et le gouvernement ?

| |

Le Parti socialiste du Premier ministre Edi Rama a-t-il bénéficié de l’appui de réseaux mafieux pour gagner les élections de 2017 ? C’est en tout cas ce que laisse entendre des écoutes téléphoniques publiées par le journal allemand Bild, dans lesquelles est détaillé un système de pressions sur les électeurs dans la région de Durrës.

Par Ilda Mara (Avec Balkan Insight) - C’est un article du 5 juin du quotidien Bild qui a jeté un pavée dans la mare en Albanie. Le journal allemand a publié les transcriptions de six écoutes téléphoniques, où l’on peut entendre Astrit Avdylaj, un membre notoire du crime organisé de la municipalité de Shijak – arrêté en octobre 2018 pour trafic de drogue – discuter des élections de 2017 avec deux maires et divers officiels du Parti socialiste (PS) au pouvoir. Dans deux de ces conversations, Avdylaj propose de soutenir Ilir Ndraxhi pour qu’il soit élu député de la région de Dürres. Ce dernier, en quatrième position de la liste du PS, a obtenu (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous