Les Albanais de Turquie à la recherche de leurs racines

| |

Environ un million de citoyens turcs seraient d’origine albanaise. Ils viennent du Kosovo, d’Albanie, de Macédoine du Nord, lors de migrations qui se sont étalées de l’époque ottomane à la période yougoslave. Aujourd’hui, ils s’organisent pour faire vivre la langue et la culture de leurs ancêtres. Reportage.

Traduit par Laurent Geslin (article original) À environ cinq heures de route à l’ouest d’Ankara, Teuta Tabaku réalise le rêve de nombreux citoyens turcs d’origine albanaise : apprendre la langue de leurs ancêtres. En 2003, elle a ouvert une école à Bursa, la ville qui accueille la plus grande communauté albanaise de Turquie, environ 800 000 personnes selon les estimations. Sur un tableau sont inscrits les mots rrush (« raisin »), dardhë (« poire ») et pjepër (« melon »). Sur un mur est accroché un portrait d’Atatürk. Âgée de 58 ans, Teuta a étudié la littérature albanaise à l’Université de Tirana et elle était professeur de langue albanaise en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous