Croatie : le scandale Agrokor va-t-il entraîner la chute du gouvernement Plenković ?

| |

La ministre de l’Économie utilisait son compte mail privé pour discuter avec ses « amis », consultants ou hommes d’affaires, des détails de la loi devant sauver le géant Agrokor de la faillite. Ces « amis » ont ensuite obtenu du juteux contrats... « L’affaire hotmail » a déjà provoqué la démission de Martina Dalić, et pourrait bien entraîner le Premier ministre Plenković dans la chute.

Par Giovanni Vale Qui a a tiré profit de la quasi-faillite d’Agrokor ? La loi spéciale adoptée par Zagreb au printemps 2017 avait pour but d’empêcher la disparition du géant de l’agroalimentaire Agrokor. Lourdement surendettée, l’entreprise dirigée par Ivica Todorić représentait 40 000 emplois directs et pesait près de 16 % du PIB croate. En intervenant avec cette « lex specialis », le gouvernement d’Andrej Plenković a placé l’entreprise sous l’administration provisoire de l’État. Selon le gouvernement croate, cette mesure de circonstance aurait permis d’éviter le pire, mais le site d’information Index.hr vient de donner une tout autre version de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous