« Adios cow-boy » d’Olja Savičević : faux western dalmate, vrai coup de fouet littéraire

| |

Adios cow-boy d’Olja Savičević raconte les ravages de la transition en Croatie et les leurres de la démocratie libérale. Un roman western d’une poésie aiguisée, à lire absolument. Entretien avec l’auteure.

Propos recueillis par Aline Cateux Adios cow-boy d’Olja Savičević (éditions Jean-Claude Lattès, Paris, 2020, traduit du croate par Chloé Billon) a reçu le 20 octobre le Prix du premier roman 2020 catégorie Littérature étrangère. Le Courrier des Balkans (CdB) : Comment êtes-vous venue à l’écriture ? Olja Savičević (O.S.) : Poète et écrivaine, je suis née et j’ai grandi en Dalmatie, au bord de la mer Adriatique, dans une famille multiethnique. Je suis l’auteure d’une dizaine de livres pour adultes et enfants traduits dans onze langues, et mère de deux enfants. J’encadre des ateliers d’écriture créative, je collabore avec des théâtres, j’écris de façon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous