Global

21e Foire du livre de Sarajevo : le cri de désespoir des éditeurs bosniens

|

La 21e Foire du livre de Sarajevo, qui clôturait ses portes le lundi 27 avril, a été l’occasion pour les éditeurs bosniens de lancer un cri d’alarme. Sans aide de État, les maisons d’édition bosniennes ne pourront publier de nouveaux ouvrages susceptibles de concurrencer les productions serbes et croates. Nombre d’entre elles risquent même de mettre la clé sous la porte...

Par Mirna Duhaček Les problèmes que rencontrent les éditeurs bosniens ont refait surface lors de la 21e Foire du livre de Sarajevo. D’année en année, ces derniers s’attendent à fermer boutique. C’est pourquoi la 21e Foire internationale du livre, de l’enseignement et de la production musicale à Skenderija (Sarajevo) a encore été l’occasion de témoigner des problèmes que rencontrent les professionnels du secteur. Nombreux sont ceux qui estiment qu’il est aujourd’hui difficile de concurrencer la production des autres pays de la région. Selon les estimations, les « Banana books » [1] continueront dans les prochains mois de bien se vendre au niveau (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous