22

2004, une année cruciale pour la Roumanie

| |

Alin Teodorescu, président de l’Institut de Marketing et d’Analyse Sociale (IMAS), alerte les responsables politiques et la société civile et veut les convaincre de l’importance de la période actuelle pour la Roumanie : l’analyste pointe les difficultés que le pays devra surmonter dans l’année qui vient pour conclure ses négociations d’adhésion, et rappelle que les partis extrémistes représentent un réel danger pour les élections parlementaires de 2004.

Entretien réalisé par Rodica Palade Nous vivons sous un véritable bombardement médiatique : les scandales des ministres, Petrom, Radet, le rapport de Bruxelles sur l’état du pays, l’unification de l’opposition, etc. Comment fait le citoyen lambda pour savoir ce qui est important dans tout ça ? Je suis perplexe devant le peu d’aptitude de l’élite bucarestoise à apprécier justement la situation de la Roumanie. Peu de gens se rendent compte que nous attendent douze mois cruciaux. Il semble que depuis l’ultimatum de l’Union Soviétique en 1940, la Roumanie n’a plus eu à faire face à une situation d’une telle importance pour son avenir. Normalement, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous