1968 en Yougoslavie : la contestation étudiante et le crépuscule du socialisme

| |

Juin 1968, à Belgrade, Zagreb, Sarajevo, Ljubljana, l’été yougoslave est bousculé par des mouvements de contestation étudiants. Alors que l’État s’est lancé dans d’importantes réformes économiques et sociales, la jeunesse sort dans la rue pour réclamer un socialisme plus authentique, contre les apparatchiks et la « bourgeoisie rouge ». Mais les intérêts des uns ne sont pas ceux des autres et, bien vite, les manifestations furent étouffées par le Parti. Entretien.

Propos recueillis par Philippe Bertinchamps Hrvoje Klasić est historien. Il enseigne à la Faculté de Philosophie de Zagreb et est l’auteur d’une monographie, Jugoslavija i svijet 1968 (« La Yougoslavie et le monde 1968 »), parue à Zagreb en 2012. De passage à Belgrade, il donne rendez-vous au café Plato, au pied de la Faculté de Philosophie. Le Courrier des Balkans (CdB) : 1968 est une année turbulente en Yougoslavie et ailleurs dans le monde, notamment marquée par l’émergence de mouvements de contestations étudiants. Quelles sont les particularités de ces protestations dans la République socialiste fédérative du maréchal Tito ? Hrvoje (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous