17 morts dans un accident de bus en Bulgarie : quand la corruption tue

| |

Un accident de bus a tué 17 personnes et fait 18 blessés, le 25 août dernier dans la vallée de l’Iskar, près de la ville de Svoge. En cause : les nombreux défauts de la route, mal réalisée et non entretenue par une entreprise de construction proche du pouvoir. De la petite corruption ordinaire qui a fini par coûter des vies humaines.

Par Tatiana Vaksberg Vingt-deux anomalies dans la construction de la route et cinq refus consécutifs de l’entreprise responsable de les réparer. Selon le gouvernement bulgare, c’est ce qui a provoqué l’accident d’autocar, au nord-ouest de la Bulgarie, près de la ville de Svoge, qui a fait 17 morts et 18 blessés le 25 août dernier. Parmi les rescapés, le chauffeur Grigor Grigorov, 53 ans, est pour l’instant le seul inculpé dans cette tragédie, après laquelle les autorités ont déclaré une journée de deuil national. Selon la police, Grigorov avait dépassé de 13 km/h la limite de vitesse et son véhicule n’avait pas passé le contrôle technique. La (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous