Osservatorio Balcani e Caucaso

14-18 : Miloš Crnjanski, un jeune écrivain dans le tourbillon de la Grande Guerre

| |

Soldat sous l’Empire austro-hongrois, le Serbe Miloš Crnjanski (1893-1977) affronte la Grande guerre à la première personne. Proche de ses contemporains par ses peurs et sa sensibilité, il les distance par le style et la puissance de sa prose. Retour sur la vie marquée d’un poète soldat.

Par Božidar Stanišić À l’été 1914, peu après l’attentat de Sarajevo et durant les quatre années qu’il vivra vêtu de l’uniforme de l’armée austro-hongroise, Miloš Crnjanski a été sauvé par celui qu’il appelait « le hasard comédien ». Un sauveur qui a, de ce fait, permis à la littérature serbe et européenne d’être rejointe par une une grande œuvre – grande par la puissance du style autant que par la quantité des écrits. Retrouvez notre dossier : 1914-2014 : la Grande Guerre vue des Balkans Sans ce comédien-là, rien ne nous serait parvenu de Lirika Itake (La Lyrique d’Ithaque, 1919), de Priča o muškom (Histoires à propos des hommes,1920), de Sumatra et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous