Mediapart / Le Courrier des Balkans

14-18 en Turquie : les kémalistes et l’AKP d’Erdoğan se disputent le symbole des Dardanelles

| | |

Le 25 avril 1915, les troupes franco-britanniques débarquent sur la presqu’île de Gallipoli, à l’ouest du détroit des Dardanelles. Elles butent sur une résistance acharnée des Turcs et d’un colonel nommé Mustafa Kemal. La bataille est commémorée comme un acte fondateur de la République turque, mais le gouvernement musulman conservateur actuel tente d’en récupérer la symbolique.

Texte Alexandre Billette / Photos Laurent Geslin Un article publié initialement sur Mediapart Durant des décennies, le récit de la bataille des Dardanelles s’est constitué autour de l’idée de la naissance de la nation turque moderne et de sa première victoire militaire, sans attacher d’importance particulière à l’adversaire de l’époque. Après tout, Mustafa Kemal n’avait-il lui-même réconcilié, lors d’un discours en 1934, « les Johnny et les Mehmet qui reposent côte à côte » ? Se plaçant aujourd’hui dans une posture de plus en plus autoritaire et défensive, le gouvernement musulman conservateur turc fait davantage appel à la mémoire de la période (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous