11 juillet 1995 : la mémoire douloureuse du massacre de Srebrenica

Chaque année, le 11 juillet, la Bosnie-Herzégovine commémore le massacre de Srebrenica, et les corps de nouvelles victimes identifiées sont ensevelis au Mémorial de Potočari. En juillet 1995, quelque 8 000 hommes Musulmans, adultes et adolescents, ont été tués en à peine quelques jours par les forces serbes de Bosnie. Le caractère génocidaire de ce massacre a été reconnu par la justice internationale, mais il reste contesté par les autorités de Republika Srpska.

Dates-clés Printemps 1992 : Dès les première semaines, le nord-est de la Bosnie passe sous contrôle des forces serbes. Des milliers de Bosniaques se réfugient dans l’enclave de Srebrenica. 16 avril 1993 : L’enclave de Srebrenica est proclamée « zone de sécurité » par les Nations Unies. 11 juillet 1995 : La ville tombe aux mains des forces serbes. Plus de 8 000 hommes bosniaques, âgés de 16 à 60 ans sont massacrés. Les femmes, les enfants et les vieillards sont expulsés vers Tuzla. 20 septembre 2003 : Inauguration du mémorial de Potočari 6 février 2007 : la Cour internationale de justice (CIJ), organe de l’Organisation des Nations (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous