Dans les Balkans, les retraités, premières victimes du néo-libéralisme

Les retraités avaient déjà payé le prix fort de la « transition » vers l’économie de marché, avec des pensions tombées au plus bas dans les années 1990. Ils ont aussi fait les frais de la crise économique et des mesures d’austérité. Le gel des pensions fait partie des conditions partout exigées par le FMI, et les gouvernements essaie de repousser l’âge de départ à la retraite, suscitant de fortes résistances, comme en Bosnie-Herzégovine ou en Croatie.