Transnistrie, Gagaouzie, Taraclia : la Moldavie à l’épreuve des particularismes

Depuis qu’elle a quitté l’Union soviétique, en août 1991, la République de Moldavie ressemble à un petit puzzle dont les pièces menacent constamment de se détacher. A l’est, les séparatistes de Transnistrie sont parvenus à créer un Etat fantôme reposant sur la nostalgie de l’URSS. Au sud, la Gagaouzie jouit d’une très grande autonomie et menace de prendre son indépendance si le pays continue de se rapprocher de l’Union européenne. Pour compliquer le tout, les Bulgares de Taraclia sont en passe d’obtenir un statut inédit : celui de « département national culturel ».