Crimes de guerre : un bilan contrasté pour la justice internationale

Le TPIY fermé ses portes. En un quart de siècle, il a jugé 161 inculpés et prononcé 83 condamnations. En 2012-2013, le tribunal de La Haye s’est pourtant transformé en une étrange « machine à acquitter ». Ante Gotovina, Momčilo Perišić ou Jovica Stanišić : tous ont été disculpés en appel, après avoir écopé de lourdes peines en première instance. Décevant les espoirs de réparation pour des populations meurtries par des années de guerre, le TPIY semble avoir bien souvent rendu une justice au service des intérêts politiques du moment.

Derniers articles