Ira, ira pas ?

Les 20 ans de Srebrenica : polémiques et « manipulations politiques »

|

Le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić a déclaré qu’il était prêt à se rendre aux commémorations du vingtième anniversaire du massacre de Srebrenica, le 11 juillet. À l’inverse, le membre serbe de la présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine, Mladen Ivanić, exclut d’y assister.

(avec B92) — La visite prévue à Sarajevo mercredi du Président serbe Tomislav Nikolić a été « repoussée », à la demande du membre bosniaque de la présidence collégiale de Bosnie-Herzégovine, Bakir Izetbegović, en raison de l’arrestation, le 10 juin dernier, de Naser Orić. L’ancien commandant bosniaque de la défense de Srebrenica a été interpelé en Suisse, sur la base d’une plainte de la Serbie, transmise par Interpol. Dans ce contexte tendu, Mladen Ivanić a déclaré qu’il serait « irréaliste » d’attendre qu’un représentant serbe participe aux commémorations du vingtième anniversaire. S’il reconnaît la nécessité de « rendre hommage aux victimes », il dénonce un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous