Osservatorio Balcani e Caucaso

Slovénie : Pankrti, la révolte punk de l’autre côté du rideau de fer

| |

Fin des années 1970. Le punk déboule et la jeunesse chante à tue-tête son « no future » énervé. En Europe, seul l’Est échappe - pour le moment - à ce déchaînement de décibels, protégé par le rideau de fer. Mais en Yougoslavie, les gamins profitent à fond des nouvelles libertés ouvertes par la fin du titisme, et une nouvelle scène artistique explose. Tout a commencé à Ljubljana...

Par Gianluca Grossi (avec Simon Rico) En très peu de temps, le punk a détruit les repères musicaux qui préexistaient en Europe et Amérique du Nord. D’un coup, c’en fut fini des compositions lisses et proprettes. Il fallait désormais faire place à l’expression brute ; certains groupes n’avaient même jamais effleuré le moindre instrument peu avant leur formation ! Écoutez sur Balkanophonie notre playliste spéciale : Slovénie : Pankrti, la révolte punk de l’autre côté du rideau de fer Pour les Sex Pistols, le groupe phare du mouvement, rien n’avait de valeur sans provocations. L’anticonformisme et l’irréverence prévalaient sur tout, et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous