Roumanie : le coup de force du gouvernement et l’extension de la révolte

| |

Elle devait être mise à l’ordre du jour du conseil des ministres de ce mercredi, mais le gouvernement a préféré passer en douce l’ordonnance de modification du Code pénal. L’annonce en a été faite mardi soir à 22h. Des milliers de Roumains sont immédiatement descendus dans la rue pour des manifestations nocturnes, attisées par un vent de révolte peu commun en Roumanie.

Par Laura-Maria Ilie et Florentin Cassonnet L’avis négatif de l’ensemble des institutions judiciaires, les avertissements de l’Union européenne et la centaine de milliers de Roumains qui ont manifesté dimanche soir à travers tout le pays n’y auront rien fait : le gouvernement mené par le Parti social-démocrate (PSD) a, comme prévu dans le secret de ses bureaux, échappé au débat public pour passer l’ordonnance de modification du Code pénal et du Code de procédure pénale dont les principaux bénéficiaires sont ses membres condamnés ou poursuivis par la justice. C’est le ministre de la Justice Florin Iordache (PSD) qui a levé la main à la fin du (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous