Révolte citoyenne et magouilles politiques : chronique d’une Bosnie-Herzégovine en crise

En février 2014 la Bosnie-Herzégovine s’embrasait. Le mouvement de révolte, parti le 5 février de Tuzla, gagnait en quelques jours Sarajevo, Mostar et toutes les villes de Fédération. Un an plus tard, les élections d’octobre 2014 sont passées, le pays est toujours dans le même état de blocage politique, économique et social. Le mouvement des plenums peut-il renaître ?