Vreme

Religion et business plan : les bonnes affaires de l’Église orthodoxe serbe

| |

Ils roulent en Audi, bénéficient des prestations sociales et ne paient pas d’impôts. En Serbie, la loi garantit une situation très confortable aux membres du clergé, dont les dignitaires manifestent souvent des goûts peu compatible avec leur vœu de pauvreté... Plusieurs évêques sont d’ailleurs empêtrés dans de délicates « affaires », comme l’évêque Artemije du Kosovo. Quant à Filaret de Mileševa, il est connu pour se servir sans discrétion dans les caisses de son diocèse. Le point sur la situation économique de l’Église orthodoxe serbe.

Par Jovana Gligorijević et Zoran Majdin Le diocèse de Šumadija avait envisagé en 2007 d’achever la construction du nouveau palais épiscopal. Pour terminer l’édifice d’environ 900 m², il manquait environ 100 millions de dinars. Le vieux palais épiscopal, sur un étage, d’une superficie d’environ 200 m², où vécurent les évêques Valerijan et Sava, est encore en bon état, mais ne répond pas aux besoins du diocèse. Certains prêtres du diocèce de Šumadija évoquent l’évêque Sava, décédé en 2001, comme étant probablement « le dernier évêque modeste de l’Église serbe ». Le vieux palais épiscopal construit dans la première moitié du XXe siècle a été entièrement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous