Serbie : à Kruševac, « le mur de Berlin, mais seulement pour les Tsiganes »

| |

Un mur de 200 mètres de long ceinture désormais le quartier rrom de Kruševac, enfermant 200 maisons et 2500 habitants. Officiellement, il s’agit d’une protection contre le bruit, mais les habitants dénoncent leur ghettoïsation, et les risques pour leur sécurité qu’entraîne ce mur.

Par la rédaction La mairie de Kruševac a fait construire un mur tout autour du quartier rom Marko Orlović. Officiellement, il s’agit d’un mur anti-bruit, mais les habitants assurent qu’il s’agit de cacher le quartier, qui se trouve à proximité de la zone où un investisseur étranger doit bâtir un centre commercial et des logements. Le mur mesure 120 m de long et encercle 200 habitations dans lesquelles vivent 2500 personnes. À peine quatre entrées sont prévues pour les véhicules. Si une maison prend feu, comment les pompiers feront-ils pour arriver ? Et les ambulances ? « C’est le mur de Berlin, mais seulement pour les Tsiganes », peste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous