Seconde Guerre mondiale : l’histoire du « Oskar Schindler » de Bosnie-Herzégovine

| |

L’histoire réserve parfois de belles surprises. D’étranges lettres ont été retrouvées dans les archives nationales de Bosnie-Herzégovine. Écrites depuis les camps de concentration de la région, toutes remercient un homme, Hajim Altarac, qui envoyait de la nourriture et des médicaments pour soulager la peine des prisonniers. Lui-même juif, il avait été sauvé de la déportation par ses concitoyens.

Par Ivana Bilić En 2008, deux employées des Archives nationales de Bosnie Herzégovine ont trouvé dans les fonds de cette institution un dossier intitulé « Lettres des enfants du camp ». Dans celui-ci, des missives de prisonniers des camps de concentration de la région. Toutes n’ont qu’un seul destinataire : le pharmacien Hajim Altarac, de la petite ville de Vareš, en Bosnie centrale. Ces courriers ont été envoyés de Jasenovac et de Stara Gradiška, entre 1941 et 1945. Les détenus remercient un certain Hajim Altarac, pour l’envoi de médicaments, de produits d’hygiène, de nourriture ou d’argent. « Après avoir parcouru ces courriers, nous nous (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous