Nord du Kosovo : à Mitrovica, le « mur de la honte » est tombé

| |

Ce n’était pas le Mur de Berlin, mais il se dressait depuis le début du mois de décembre en arrière du pont sur l’Ibar, coupant symboliquement un peu plus la ville divisée de Mitrovica. Les Albanais exigeaient sa destruction, finalement négociée avec les autorités serbes locales.

Par Philippe Bertinchamps La démolition du controversé mur de deux mètres de haut à Mitrovica-nord, non loin du pont sur l’Ibar, s’est déroulée sans incident ce dimanche, suite à un accord conclu la veille entre les dirigeants de la communauté serbe du Kosovo et les représentants du gouvernement à Pristina. L’accord a été signé par le maire serbe de Mitrovica-nord, Goran Rakić, et le ministre kosovar de l’Environnement, Ferat Shala, en présence du Premier ministre kosovar, Isa Mustafa, du vice-Premier ministre kosovar, de l’ambassadeur des États-Unis et de la représentante de l’Union européenne. Cet accord « amenuisera les tensions dans le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous