Cinéma : et si les films de partisans étaient les westerns yougoslaves

| |

Avant la vague noire, il y a eu la vague rouge en Yougoslavie : celle des films de partisans. Promu par le pouvoir titiste, ce mouvement artistique se caractérise par son émancipation, tant politique que poétique, avance l’historien croate Nikica Gilić. Pour lui, il y aurait même un parallèle évident entre les films de partisans et les westerns américains. Interview.

Propos recueillis par Srecko Pulig Nikica Gilić est professeur d’histoire et de cinéma à la Faculté de philosophie de Zagreb et à l’Académie des arts dramatiques. Il est aussi rédacteur en chef de la revue Hrvatski filmski ljetopis (Chronique du cinéma croate) et membre de la Société croate des critiques de cinéma. Novosti (N.) : Vous venez de publier Les partisans en Yougoslavie : littérature, cinéma et culture visuelle avec Miranda Jakiša. Quelle est l’idée centrale de cet ouvrage ? Comment peut-on approcher la question du film de partisans aujourd’hui ? Nikica Gilić (N.G.) : Ce livre est le fruit d’un colloque organisé à Berlin il y a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous