Neuf ans d’indépendance du Kosovo : NEWBORN, autopsie d’un monument

| |

Cette année, le monument NEWBORN, érigé en l’honneur de l’indépendance du Kosovo le 17 février 2008, change d’apparence. Les lettres N et W tomberont et formeront au sol No Wall, « pas de mur ». Pour son neuvième anniversaire, le jeune État est bien mal en point. Entretien avec Fisnik Ismajli, créateur du monument et député du mouvement d’opposition Vetëvendosje.

Propos recueillis par Nerimane Kamberi Courrier des Balkans (C.d.B.) : L’idée de transformer le monument NEWBORN (« nouveau-né ») en un mur, vous a-t-elle été inspirée par le mur de Mitrovica ou celui de Donald Trump ? Fisnik Ismajli (F. I.) : Cette idée m’est venue de tous les murs ! Pas seulement les murs physiques que l’on voit, mais aussi les murs symboliques, invisibles, comme celui de la non-libéralisation des visas. Le message est clair : il faut faire tomber les murs. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de faire tomber les lettres N et W du monument NEWBORN, car ce sont les lettres de No Wall, « pas de mur ». C.d.B. : (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous