Monténégro : fuir le système du piston, chercher une vie meilleure... L’émigration des jeunes continue

| |

Qu’ils suivent un objectif précis ou partent à l’inconnu et tentent de se débrouiller tant bien que mal, plus de la moitié des jeunes diplômés monténégrins souhaitent quitter le pays et vivre ailleurs.

Par Lela Šćepanović Marko Koković a 25 ans et il a décidé de quitter sa famille, ses amis, sa ville (Podgorica) et son pays pour partir en Suède. Avec son diplôme universitaire, après quelques expériences du travail précaire et une longue recherche d’emplois, il a choisi de s’en aller. Il espère trouver une vie meilleure et créer une famille dans ce pays étranger où un emploi l’attend déjà. « Je quitte le Monténégro parce qu’il n’y a pas les conditions nécessaires pour réaliser mon potentiel. La situation politique fait que les jeunes ne trouvent pas de travail, la situation financière est mauvaise. En Suède, les jeunes ont plus d’opportunités. Avec (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous