Le Courrier des Balkans

Le gouvernement croate veut effacer la dette des plus pauvres : mesure anticrise ou pré-électorale ?

| |

Depuis le 1er février, le gouvernement croate a annulé la dette de quelque 60 000 débiteurs en difficulté. Une mesure qui se veut « anti-crise », mais qui suscite de fortes critiques des banques ou des opérateurs de téléphonie... Le HDZ, pour sa part, parle de « démagogie préélectorale ».

Par Laetitia Moréni La Croatie efface la dette de ses citoyens les plus pauvres. Comme un remède à la crise et aux inégalités grandissantes, l’exécutif de Zoran Milanović a mis en place le 2 février un programme d’aide destiné aux débiteurs les plus démunis afin d’annuler leurs dettes jusqu’à 35 000 kunas (4 500 €), souscrites auprès de banques, d’entreprises privées ou d’acteurs publics. Une mesure qui toucherait environ 60 000 personnes et qui concerne seuls ceux qui perçoivent moins de 1250 kunas par mois (160 €). Pour pouvoir bénéficier de cette loi, les Croates devront cependant remplir un certain nombre de critères. Ils devront notamment (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous