Corruption en Croatie : les mauvais comptes des MiG ukrainiens

|

L’aviation croate n’est pas au niveau d’un pays membre de l’Otan : le crash d’un MiG 21 en août 2014 l’a prouvé. La proposition de l’entreprise d’État ukrainienne Ukrspecexport de rénover ce matériel militaire défaillant pouvait sembler alléchante. Sauf que les vieux coucous étaient à bout de souffle. Deux personnes ont été inculpées.

Par la rédaction (Avec BIRN) — Selon le contrat d’un montant de 17,6 millions d’euros entre le ministère croate de la Défense et Ukrspecexport, l’entreprise ukrainienne procéderait à la réparation des MiG 21 de l’aviation croate et lui vendrait cinq appareils d’occasion ayant déjà servi en Jordanie. Or, selon Jutarnji List, ces appareils ont été montés avec des pièces détachées venues de Bulgarie, d’Algérie et de pays de l’ancienne Union soviétique. En juillet 2014, quand il est devenu évident que ces appareils présentaient des défauts techniques, le ministère a ouvert une enquête. Non seulement, les réparations n’avaient jamais été faites, mais la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous