Le Courrier des Balkans

Ukraine : la minorité roumaine refuse d’aller faire la guerre dans le Donbass

| |

« Nous ne voulons pas de la guerre ! », « Laissez-nous nos enfants ! » : durant cinq jours les membres de la minorité roumaine ont bloqué les routes de la région de Tchernivtsi, refusant l’ordre de mobilisation. Le gouverneur de la région a finement suggéré aux Roumains d’Ukraine « de partir en Russie »... Bucarest s’inquiète, même si Kiev a finalement fait machine arrière.

Par Julia Beurq Jeudi 24 juillet, les autorités de Kiev ont annoncé un ordre de mobilisation partielle concernant des milliers de citoyens ukrainiens, notamment ceux issus de la minorité roumaine, qui devraient être envoyés dans les régions de Donetsk et de Lougansk, où le conflit contre les séparatistes pro-russes fait rage. Retrouvez notre dossier : Ukraine : le spectre de la guerre inquiète les Balkans Dans la région de Tchernivtsi (Cernăuţi), la grande ville de l’ouest de l’Ukraine, à 40 kilomètres de la frontière roumaine, de nombreux roumanophones ont aussitôt réagi. Ils ont dressé des barricades pour bloquer l’autoroute reliant cette (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous