Le Courrier de la Serbie

Trafic d’organes : ce que l’ONU savait et n’a pas dit

| |

L’ONU a disposé de témoignages précis dès 2003, sur un possible trafic d’organes organisé au Kosovo, en Albanie et dans d’autres pays étrangers, depuis l’immédiat après-guerre jusqu’en 2000.

C’est l’information révélée par la chaîne de télévision France 24 et l’agence de presse italienne TMNews, et reprise par une grande partie de la presse en Serbie. L’information est basée sur un document confidentiel, en fait une compilation de rapports d enquêtes et un échange de lettres entre des représentants importants des Nations unies au Kosovo et du Tribunal pénal international, daté du 30 octobre 2003. Retrouvez notre dossier : Trafic d’organes de l’UCK : « Au Kosovo, tout le monde est au courant » Apparaissent ainsi dans les lettres les noms de Eamonn Smith, à l’époque chef de la mission du TPI en Macédoine et au Kosovo, de Patrick Lopez (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous