TPIY : Florence Hartmann a été libérée

|

Florence Hartmann, arrêtée jeudi 24 mars à La Haye, a été libéré mardi après-midi, au bout de cinq jours de détention à la prison de Scheveningen. Nous publions le communiqué de la Fédération européenne des journalistes.

Communiqué de la Fédération européenne des journalistes La Fédération Européenne des Journalistes se joint à son affilié français, le Syndicat National des Journalistes (SNJ), pour exiger la libération immédiate de Florence Hartmann, ancienne correspondante du journal Le Monde dans les Balkans et ex-porte-parole du parquet au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Depuis quatre jours, Florence Hartmann est détenue dans l’aile réservée aux criminels de guerre condamnés par le TPIY, à la prison de Scheveningen, aux Pays-Bas. Elle a été arrêtée sans ménagement, le jeudi 24 mars, à La Haye, par les gardes du TPIY aidés de la police (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous