Kosovo : une seconde vie pour les ours en cage des Balkans

| |

Il n’est toujours pas rare, dans les cafés et les restaurants des Balkans, de croiser des ours en cage, supposés distraire et amuser les clients. Grâce à l’organisation internationale Four Paws, un refuge situé près de Pristina offre désormais une seconde vie, en liberté, à ces plantigrades martyrs.

(Avec Birn) — Enfermé dans une cage pendant plus de deux ans, Tomi, surnommé l’ours le plus triste du monde, a retrouvé la joie de vivre avec forces gambades et facéties dans le refuge pour animaux Animal Forest de Pristina. Arrivé avec deux autres ours maltraités d’Albanie, il a vite oublié son passé douloureux. Xhina, une femelle, est toujours terrorisée et Pashuku, un autre ours, doit encore subir une opération pour retirer une chaîne qui lui est entrée dans la chair du cou. Ouvert en 2012, le refuge de Pristina accueille aujourd’hui 19 ours. L’organisation internationale Four Paws a négocié avec la municipalité de Pristina, qui lui a offert un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous