Réfugiés en Grèce : ce lundi, premiers retours forcés vers la Turquie

| |

C’est ce lundi 4 avril que commencent les « déportations » vers la Turquie des migrants et réfugiés arrivés en Grèce après le 20 mars. 500 devraient être reconduits de Lesbos au port turc de Dikili. Alors que les procédures d’asile et de « relocalisation » sont totalement engorgés, la tension monte dans les « hotspots », transformés en centres de rétention.

Par Elisa Perrigueur Lesbos dans l’attente. Selon les annonces des autorités grecques, quelque 500 migrants devraient quitter cette île grecque, point d’entrée principal pour l’Europe, vers le port turc de Dikili, entre lundi 4 et mercredi 6 avril. Le transfert, que certaines ONG qualifient de « déportation », se fera à bord de deux navires turcs opérés par l’agence européenne Frontex. Selon les autorités, ces migrants, des Afghans, Syriens, n’ont pas demandé l’asile en Grèce. Ils seront donc renvoyés vers le pays voisin, considéré comme « sûr », dans le cadre de l’accord UE-Turquie, entré en vigueur le 20 mars. Les renvois vers la Turquie ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous