Slovénie : mobilisation générale pour sauver Tuš, le géant de la grande distribution

| |

La troisième plus grosse chaîne de commerce de détail de Slovénie, Tuš, se bat depuis des mois contre des dettes colossales. Pour sauver l’entreprise, le gouvernement hésite entre la liquidation, le renflouement ou bien sa transformation en une coopérative qui emploierait près de 200 000 personnes, soit un dixième des habitants du pays.

Par Charles Nonne Née en 1989, l’entreprise de grande distribution Tuš s’est développée jusqu’à faire de son propriétaire, Mirko Tuš, l’un des hommes les plus riches de Slovénie. Depuis, le groupe s’est diversifié dans la gestion de centres commerciaux et l’immobilier. Il compte plus de 3 000 salariés et a ouvert des magasins dans toutes les républiques de l’ancienne Yougoslavie. En Slovénie, Tuš est le troisième opérateur du marché avec 12,7% des parts. Cette troisième place est néanmoins de plus en plus fragilisée par la montée en puissance du hard discount et les difficultés financières chroniques des habitants. Depuis 2010, ses bénéfices (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous