Slovénie : le port de Koper en lutte contre sa privatisation

| |

Une nouvelle guerre des nerfs oppose les ouvriers du port de Koper et le gouvernement slovène, accusé de vouloir privatiser en douce l’unique grand port du pays.

Par Charles Nonne Le temps semble suspendu au port de Koper, l’un des plus grands de l’Adriatique : bateaux bloqués, files de camions interminables, trains à l’arrêt. Des centaines de salariés ont entamé un mouvement de grève pour faire entendre leur voix contre le risque de démembrement du port. Sur les grilles, de grandes banderoles : « Le port est et restera slovène », « Gouvernement, fonds souverain, lobbies, fossoyeurs des travailleurs ». À l’origine, les cafouillages du gouvernement sur l’avenir de la société Luka Koper (LK), détenue à 51 % par l’État et à 16,27 % par le Fonds souverain chargé des privatisations et qui a la concession (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous