Réfugiés : la Slovénie veut s’affranchir du droit international pour mieux expulser

|

Le gouvernement va proposer au Parlement une nouvelle « Loi sur les étrangers » (sic), qui permettra d’accélérer les procédures d’expulsion, sans même examiner le dossier des demandeurs d’asile. La société civile dénonce un projet contraire au droit international, ainsi que les discours alarmistes du gouvernement, alors que la Slovénie accueille en tout et pour tout... 315 demandeurs d’asile.

Par Charles Nonne La Slovénie se prépare à l’arrivée possible d’une nouvelle crise migratoire, et les discours alarmistes sont à l’ordre du jour. « Nous faisons face à une augmentation de 100% des migrations illégales, de 500% du nombre de demandes d’asile », s’est récemment inquiétée la ministre de l’Intérieur, Vesna Györkös Žnidar. Le chef de la diplomatie, Karel Erjavec, a mis en garde contre le risque d’une vague fondamentalement différente de la première, car constituée de migrants économiques mais aussi d’anciens combattants de Syrie. Les autorités slovènes ne se contentent pas de muscler leurs discours : en plus de projets sur l’équipement des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous