Slovénie : l’eau devient un « bien public national »... mais pas pour tous

| |

Le Parlement slovène a voté l’inscription dans la Constitution du droit fondamental à l’accès à l’eau potable. Plusieurs ONG s’inquiètent néanmoins du flou du texte et dénonce des manquements flagrants, comme pour la population rom du pays.

Par Charles Nonne On en parlait depuis déjà plusieurs années, c’est désormais officiel : le Parlement slovène a adopté jeudi à l’unanimité un amendement constitutionnel faisant de l’accès à l’eau potable un droit fondamental. Le Premier ministre Miro Cerar a qualifié cet acte de « plus haute protection légale accordée à l’or liquide du XXIe siècle ». Le parti démocratique slovène (SDS, opposition) de Janez Janša s’est néanmoins abstenu au motif que cet amendement est « une mesure démagogique et inutile ». Malgré l’impossibilité proclamée d’obtenir des droits de propriété sur des cours d’eau, le gouvernement slovène a prudemment précisé que « les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous