Serbie : un an après l’« affaire de l’hélico », le crash de l’enquête

|

Un an après le crash de hélicoptère de l’armée de type Mi-17 qui transportait un bébé en urgence à l’hôpital, et qui a fait sept morts, le procureur de Belgrade n’a toujours pas lancé de poursuites judiciaires. L’affaire avait fait scandale, des ministres ont été accusés d’avoir voulu se servir de ce « sauvetage » pour se faire de la com’, et le Premier ministre avait pris leur défense.

Par Jovana Papović (Avec RSE) — L’hélicoptère s’est crashé le 13 mars 2015, vers minuit, non loin de l’aéroport Nikola Tesla, à Surčin. Il transportait vers l’hôpital militaire de Belgrade un bébé de cinq jours en état critique, depuis Novi Pazar, dans le sud du pays. Les quatre membres de l’équipage et deux travailleurs médicaux ont également trouvé la mort dans l’accident. Malgré les mauvaises conditions météo et l’état critique de l’enfant, l’hélicoptère devait atterrir à l’aéroport de Belgrade et être accueilli en grandes pompes par les ministres de la Défense et de la Santé, Gašić et Lončar. Les « bons samaritains » n’ont pu qu’assister en direct à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous