Le Courrier de la Serbie

Serbie : la Cour d’appel réduit de moitié les peines des agresseurs de Brice Taton

|

La cour d’appel de Belgrade a considérablement réduit, jeudi 26 janvier, les peines de prison prononcées contre les 14 hooligans condamnés pour la mort de Brice Taton, le supporteur toulousain ynché à mort en septembre 2009 dans la capitale serbe. Les peines prononcées en première instance avaient été jugées très lourdes. Elles ont été réduites de moitié, mais on ne sait toujours pas qui a porté les coups mortels.

(Avec B92) - Les peines initiales prononcées par le tribunal de Belgrade en janvier 2011 s’échelonnaient de quatre à trente-cinq ans de prison, celles prononcées par la cour d’appel vont de quatre à quinze ans de prison. Retrouvez notre dossier : Serbie : hooliganisme et extrême droite « La cour d’appel estime que le tribunal a correctement établi les circonstances (…) mais, pour la plupart des accusés, ces circonstances n’ont pas été prises en compte lorsque les peines initiales ont été prononcées », indique cette institution dans un communiqué. Désormais seul le Parquet ou les avocats des condamnés peuvent saisir la Cour de cassation de Serbie. Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous