Roumanie : la répression de la révolution de 1989, un « crime contre l’humanité » ?

|

Le Parquet général de Roumanie a décidé de lancer une nouvelle enquête pour « crimes contre l’humanité » dans le dossier de la répression de la révolution de décembre 1989. Il y a tout juste un an, les faits avaient pourtant été considérés comme prescrits.

Par Aline Fontaine « Les éléments du dossier révèlent que, pour essayer de conserver le pouvoir après le 22 décembre 1989, les nouveaux dirigeants politiques et militaires du pays ont recouru délibérément au meurtre, qu’ils ont commis des violences physiques et mentales contre la population et détenus un grand nombre de personnes. Des faits qui s’inscrivent dans la définition des crimes contre l’humanité », a argumenté le Parquet général de Roumanie, la 2 novembre dernier. Cette déclaration a résonné comme un électrochoc, tant le dossier du soulèvement anticommuniste de décembre 1989 a longtemps été soumis à d’interminables tergiversations (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous