Réfugiés : le pape François et le patriarche Bartholomée à Lesbos pour une « prise de conscience »

|

Près d’un mois après la signature entre l’Union Européenne et la Turquie de « l’accord de la honte », qu’il avait dénoncé, le pape François se rendra samedi à Lesbos en compagnie du patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, pour rencontrer des réfugiés. Une visite éclair, très médiatisée, et à haute portée symbolique.

Par Elisa Perrigueur Le pape a choisi un point de passage symbolique. A la porte de l’Europe, là où des centaines de milliers de migrants ont transité depuis la Turquie. Samedi, le pape François se rendra sur l’île de Lesbos pour quelques heures. Il sera accompagné du patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomée Ier, la plus haute autorité spirituelle du monde orthodoxe, et de Ieronimos, l’Archevêque d’Athènes et chef de l’Eglise de Grèce. Ce passage éclair du Souverain Pontife à Lesbos vise à « contribuer à la prise de conscience de la communauté internationale en vue d’un arrêt immédiat des hostilités dans la région de la Méditerranée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous