Réfugiés en Serbie : en marche, à pied, vers la frontière hongroise

| |

Malgré la fermeture officielle de la route des Balkans en mars, des centaines de réfugiés et migrants transitent encore par la Serbie. À Belgrade, les associations d’aide sont débordées. Alors que la Hongrie a récemment durci sa législation, 300 hommes ont entamé vendredi une grève de la faim et se sont mis en route vers la frontière nord.

Par Julia Druelle De nouveau, la chaleur est écrasante. Après les intempéries de la semaine dernière, migrants et réfugiés luttent maintenant contre le soleil. À Belgrade, des centaines de personnes tentent de trouver un peu de répit à l’ombre des arbres de l’« Afghani park » et de l’« Info park », les deux parcs de Belgrade jouxtant la gare routière. Allongés sur de maigres morceaux de carton, femmes, hommes et enfants attendent des températures plus clémentes pour prendre la direction du nord. Seuls quelques enfants s’agitent, tuant le temps dans une partie de football, à quelques mètres d’un groupe de témoins de Jéhovah distribuant des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous