Justice internationale : Radovan Karadžić bientôt fixé sur son sort

| |

Le 24 mars, le Tribunal pénal international pour l’ancienne Yougoslavie (TPIY) rendra son verdict dans le procès de Radovan Karadžić, un dénouement que Sarajevo attend depuis vingt ans et qui risque d’accentuer les divisions entre le gouvernement central et les Serbes de Bosnie-Herzégovine.

Par Rodolfo Toè La sentence contre Radovan Karadžić, fondateur du Parti Démocratique Serbe (SDS) et premier Président de la Republika Srpska durant les années de guerre, sera rendue par le Tribunal pénal de la Haye jeudi : cette condamnation, attendue depuis vingt ans, pourrait accentuer les crispations entre les citoyens serbes et bosniaques de Bosnie-Herzégovine. Radovan Karadžić, qui a aujourd’hui 70 ans, est accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité. Il est accusé de génocide contre la population non serbe de la ville de Srebrenica, en 1995, contre celles de sept autres municipalités qui se trouvent aujourd’hui en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous