Le Courrier de la Serbie

Pourquoi la Serbie ne commémore-t-elle plus l’insurrection antifasciste du 7 juillet 1941 ?

|

Il y a 70 ans, le 7 juillet 1941, éclatait le premier soulèvement antifasciste en Serbie occupée. Jusqu’en 2000, ce jour était férié. Comme la Bosnie-Herzégovine et la Macédoine, la Serbie ne célèbre plus sa tradition antifasciste. Le « conflit de mémoires » entre la tradition des partisans et celle des tchétniks continue de diviser le pays.

Le 7 juillet 1941, les premiers affrontements armés éclataient à Bela Cerkva entre la gendarmerie et la première unité de partisans, conduite par Žikica Jovanović Španac, regroupant des militants du parti communiste et des anciens de la guerre d’Espagne. Žikica Jovanović tua deux gendarmes qui essayaient de disperser une réunion, lançant pour la première fois - selon la tradition retenue par l’historiographie officielle de la Yougoslavie - le cri de ralliement : « mort au fascisme, liberté pour le peuple ! » Un livre de référence : Mihailović entre révolution et restauration. Yougoslavie 1941-1946 Par Roland Vasić, Paris, L’Harmattan, 2009, 27 euros. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous